Lejeune (pensionnat Jules)

 

En 1892, un jeune officier gendarme, le lieutenant Loppens, a mobilisé les bonnes volontés pour créer la Société Royale des Enfants Martyrs de Bruxelles, la première association du genre en Belgique. En effet, déjà les associations de défense animalière existaient mais les belles âmes sensibles de l’époque ne s’émouvaient guère du sort des enfants battus et abandonnés. La même année, le ministre de la Justice, Jules Lejeune, établit la première circulaire ministérielle sur la protection de l’enfance. C’est lui qui sera aussi à l’origine de la première loi sur la protection de la jeunesse, votée vingt ans plus tard en 1912. L’origine de la création du Pensionnat Jules Lejeune remonte donc à 1892, date à laquelle des philanthropes créent « la Société Protectrice des Enfants Martyrs ». (1892-1912).

Pour les enfants « indisciplinés » qui ne peuvent être placés, elle ouvrira en 1912, une ferme école à Ernage qui sera baptisée en souvenir de son protecteur « Ferme école Jules Lejeune »,. Toutes les dispositions sont prises pour y installer, en deux sections séparées, une ferme école pour 40 garçons et une école ménagère pour le même nombre de filles. Mais ce projet n’est pas réalisé, car depuis l’application de la Loi de 1912 sur la protection de l’enfance, le nombre d’enfants des deux sexes confiés à la Société augmente rapidement et les installations sont insuffisantes. Aussi l’école ménagère ne sera aménagée qu’en 1913.

pensionnat,ferme

En 1914 la guerre éclate, les enfants sont évacués pour la plupart; pourtant en 1915, suite à l’intervention de la Protection de l’Enfance, les établissements seront réouverts. En 1919, le titre de « Société Royale » est octroyé à la Société qui, la même année, est une des premières à bénéficier de la personnification civile. En 1920, l’école ménagère est transférée à Walhain-Saint-Paul, que la Société achète suite à des dons très importants.

***
pensionnat,ferme

 

lejeune.JPG
Vue du Jardin potager – carte non datée – © O.vitlox

pensionnat,ferme
pensionnat,ferme
avec un seul bâtiment, vers 1900

lejeune2.JPG
Vue intérieure des bâtiments de la ferme -carte non datée –  source Delcampe.be

 pensionnat,ferme

lejeune3.JPG

Vue d’un dortoir des garçons du pensionnat Lejeune – carte non datée – source Delcampe.be

 

pensionnat,ferme
document merci à Michel Champagne

Cette ferme école fut donc créée pour aider, éduquer les orphelins ou les enfants abandonnés. Les enfants y recevaient une formation horticole et agricole, deux matières très bien connues et enseignées dans notre ville.
En 1957, l’Etat a racheté le site pour en faire une station de physique et chimies agricoles dépendant du Ministère de l’Agriculture.

pensionnat,ferme

 

pensionnat,ferme pensionnat,ferme

pensionnat,ferme carte circulée en avril 1923 – Editions Nels.

AUJOURD’HUI

lejeune4.JPG

Vue de face de l’endroit , à l’entrée d’Ernage, sur la route nationale 4
© 2009 Geobasis/ DE BKG

pensionnat,ferme

 vue face au bâtiment – juin 2016

pensionnat,ferme
le côté gauche

pensionnat,ferme
un peu sinistre, en venant d’Ernage…





pensionnat,ferme
portail vers les anciennes cours

pensionnat,ferme
côté et arrière, depuis la chaussée romaine

 pensionnat,ferme  pensionnat,ferme

 La face du bâtiment est délabrée, portes et vitres très abîmés

pensionnat,ferme
Vue aérienne  www.globalview.be – courtoisie © Simon Schmitt – 2011

pensionnat,ferme

Auteur : Jean-Marc Gilles

retraité, passionné d'histoire, de philosophie et de littérature

2 réflexions sur « Lejeune (pensionnat Jules) »

  1. Mon mari a trouvé votre site, ceci m’intéresse car mon père y a été abandonné très jeune. Je n’ai jamais eu beaucoup d’informations concernant sa jeunesse dans cet orphelinat. Il en parlait peu.
    Je sais juste qu’il a eu la vie rude mais avait tout de même de bons souvenirs.
    Je vous donne son nom au cas ou vous auriez d’autres photos.
    Gustave ANCIAUX né le 29 avril 1923.
    D’avance merci.
    Cordialement.

    J'aime

  2. Bonjour
    Je suis né le 28/05/1942 je suis resté de 1948 à 1952 comme pensionnaire dans cet orphelinat.
    Si vous avez des photos ou des connaissance qui son passé par là ( toutes informations cela me ferait grand plaisir de les partagé avec vous).
    Ci-joint mon adresse E-mail cerori.rino@skynet.be
    Bien à vous.
    Janssens

    J'aime

Les commentaires sont fermés.