Sainte Wiwine (chapelle) Bossière

Sainte Wiwine fut la première abbesse, vers 1133, de l’abbaye Sainte-Marie de Bignard la Grande (Grand-Bigard). Son culte s’est répandu rapidement après sa mort en 1170, surtout en Flandre
Elle était invoquée souvent pour protéger des épidémies. « à Orbais, en 1760, un bruxellois fit célébrer une messe en invoquant sainte Wivine contre une épidémie du bétail. Celle-ci s’arrêta. »

Une statue de la sainte est alors installée, en 1762, dans la nouvelle église St-Lambert d’Orbais. En 1796, les moniales de Grand-Bigard, dont le monastère est détruit sous la Révolution française, se réfugient à l’église Notre-Dame au Sablon et y installent la châsse avec les reliques de sainte-Wivine. La relation entre l’église d’Orbais et Wivine resurgit le 29 juin 1812 quand le curé du Sablon accepte de donner des reliques à Orbais: le coussin sur lequel a reposé la tête de Wivine à sa mort, des ossements, un fragment de son suaire et son psautier enluminé .

 

wiwine.PNG

Au début du chemin qui donne accès à l’entrée de la ferme de Ferooz, on trouve une petite chapelle dédiée à Sainte-Wiwine.

1fer.PNG

DSCN9371.JPG

DSCN9373.JPG

 

 

Auteur : Jean-Marc Gilles

retraité, passionné d'histoire, de philosophie et de littérature